Des étudiants ré-aiguillés vers l’industrie

Après Cap Industrie 1, Cap Industrie 2 ! Le Groupe des industries métallurgiques de la région parisienne (GIM) et l’université de Cergy Pontoise ont décidé de reconduire, pour trois ans, un dispositif de soutien à des étudiants en filière scientifique et industrielle qui a fait ses preuves entre 2013 et 2015.
 Financement : 59 000 €
 Durée du soutien : 30 mois (du 1er janvier 2016 au 30 juin 2018)
 Nombre de bénéficiaires : 12 à 15 étudiants par an
 Action réalisée par : Fondation partenariale de l'université de Cergy Pontoise
 Action portée par : Groupe des industries métallurgiques de la région parisienne
L’objectif de ce programme, également baptisé « semestre nouveau départ », est de détecter des étudiants en passe de décrocher lors de leur premier semestre dans l’enseignement supérieur et de les réorienter vers des filières industrielles en quête de candidats. Deux types de publics sont particulièrement ciblés : des étudiants de l’IUT de Cergy-Pontoise en première année de DUT (qualité, logistique industrielle, organisation ; génie électrique et informatique industrielle ; gestion logistique et transport) ainsi que des étudiants en licence 1 à l’université de Cergy-Pontoise, notamment dans la filière Mipi (mathématiques, informatique, physique et ingénierie), qui connaissent des difficultés. Vice-présidente du service d’orientation professionnelle à l’université de Cergy-Pontoise, Sabine Lepez dresse un bilan satisfaisant de Cap industrie 1, qui a concerné une petite quarantaine d’étudiants: « l’université s’est montrée assez réactive pour que les enseignants s’approprient le dispositif, dans le ciblage des étudiants et l’aide à la recherche de stages ». Avec le soutien du GIM, ce semestre de 250 heures sur dix semaines avec 5 semaines de stage à la clé a été repensé et recalibré pour la période janvier 2016-juin 2018. Afin d’offrir un éventail de choix plus important aux étudiants, ce sont désormais six modules de spécialité (génie électrique et électronique, électrotechnique, chimie, informatique industrielle, systèmes de production, mécanique) au lieu de trois qui vont leur être proposés. Les deux partenaires ont également décidé de créer une fonction de coordinateur pédagogique, afin que chaque étudiant soit suivi par une seule et même personne, de son « recrutement » jusqu’à son choix d’orientation. Enfin, l’information des étudiants, notamment dans la filière Mipi, a été renforcée, pour faciliter le repérage de ceux qui sont en difficulté. Le GIM a également revisité ses modules d’information métiers, qui seront dispensés par un ingénieur de formation issu de ses rangs. En l’occurrence une femme ingénieur, l’objectif de la métallurgie étant de drainer davantage de candidates vers ses entreprises.

Contact(s)

Sabine LEPEZ, vice présidente à l'université de Cergy-Pontoise
 01 34 25 61 55
 sabine.lepez@u-cergy.fr
Pascal de ROMANOVSKY, directeur de la communication du GIM
 01 41 92 37 45