L’Auvergne ouvre sa première école de production

Sous l’égide du lycée professionnel Notre Dame du Château, une école de production dédiée à la métallurgie ouvrira ses portes en septembre 2018 à Monistrol sur Loire, grâce à un engagement financier important du fonds A2i, de la région Auvergne-Rhône Alpes et à l’appui des UIMM Loire et Auvergne.
 Financement : 201 190 €
 Durée du soutien : 32 mois (du 1er janvier 2018 au 30 août 2020)
 Nombre de bénéficiaires : Plus de 8 jeunes par an soit une trentaine sur trois ans, de 16 à 18 ans, décrocheurs ou futurs décrocheurs, sortants de classe de troisème, inscrrit en mission locale ou en provenance de structures d'insertion.
 Action réalisée par : L'atelier école AtEc
 Action portée par : Les UIMM Auvergne et Loire
Né en Rhône-Alpes, le concept d’école de production essaime en Auvergne. Les deux UIMM Loire et Auvergne se sont en effet associées pour aider le lycée professionnel Notre Dame du Château, situé à Monistrol sur Loire, en Auvergne, qui forme depuis soixante ans des usineurs et, désormais, des bac pro de technicien d’usinage, à ouvrir en septembre 2018 une école de production spécialisée dans la métallurgie. Une localisation qui répond aux deux particularités de ce bassin d’emploi : « Monistrol est une commune apprenante, avec 5 000 scolaires pour 10 000 habitants », rappelle Stéphane Gidon , président de l’AtEc (Atelier-école de Monistrol sur Loire, sous statut d’association de loi 1901) et directeur du lycée Notre Dame du Château, et « un bassin industriel spécialisé en mécanique générale, en agroalimentaire et surtout en plasturgie puisque c’est le deuxième en France derrière Oyonnax », ajoute Raphaël Venet de l’UIMM Loire. Le CFAI a besoin de jeunes pour alimenter ses sections de bac professionnel par apprentissage en spécialité usinage et pour les nombreuses PME industrielles et les futures recrues de l’école de production constitueront un vivier naturel. Un objectif de 40% d'emploi direct à la sortie La région Auvergne-Rhône-Alpes dont le président, Laurent Wauquiez est élu du Puy-en-Velay, non loin de Monistrol, a donné un coup de pousse capital (de plus de 500 000 euros en investissement) pour le démarrage du projet, en permettant à l’AtEc de racheter des locaux industriels vacants d’une surface de 900 mètres carrés et d’y installer également son centre de formation. Le projet a été calibré sur des promotions de huit à dix élèves, en situation de décrochage scolaire ou d’échec à l’entrée en apprentissage, orientés par les missions locales d’Yssingeaux et de l’Ondaine Haut Pilat, à Firminy, mais également par les CFAI et par le lycée Notre dame du Château. Ils prépareront en deux ans le CAP de conducteur d’installation. L’AtEc s’est fixé des objectifs réalistes, avec un taux de réussite aux examens de 80%, un taux d’entrée en apprentissage après le CAP et un taux d’accès à l’emploi direct de 40%, en deçà des ratios des écoles de production. Même prudence dans les prévisions de recettes de production, en petites séries, estimées à 20 000 euros pour la 1ére année. Les deux UIMM Loire et Auvergne vont largement mobiliser leurs adhérents pour confier à l’école de production des travaux de sous-traitance industrielle mais également pour fournir du matériel et des équipements.

Contact(s)

Philippe BERNARD, directeur de l'école de production
 09 63 58 91 06
ph.bernard@atelier-ecole.fr
Daniel ROCHE, délégué général de l'UIMM Loire