Le Relais 75 ouvre un centre de tri textile à Bobigny

Le_relais37
L’entreprise d’insertion Le Relais, l’une des branches d’Emmaüs, investit dans un centre de tri textile en Seine Saint Denis, qui va employer en permanence une quinzaine de salariés en insertion, s’ajoutant à la vingtaine de chauffeurs déjà en poste pour la collecte.
 Financement : 87 050 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er août 2017 au 31 juillet 2020)
 Nombre de bénéficiaires : 25 jeunes et adultes en difficultés d'insertion
 Action réalisée par : Le Relais 75
 Action portée par : Groupement des industries métallurgiques de la région parisienne
Entreprise d’insertion de la galaxie Emmaüs, Le Relais 75 réalise depuis une vingtaine d’années la collecte de textiles divers en containers sur Paris et les communes limitrophes, une activité qui emploie une vingtaine de chauffeurs collecteurs. Avec le soutien du Groupe des industries métallurgiques (GIM), cette société coopérative ouvre un centre de tri à Bobigny, en Seine-Saint Denis, représentant un investissement de plus de 400 000 euros en matériel, comme Le Relais en possède déjà une trentaine en France.  Dimensionné pour une quinzaine de postes de travail, ce nouveau centre dispose, sur 1700 mètres carrés, d’engins de levage et de manutention, de zones de stockage, de presses et de trieuses de dernière génération. « « Plutôt que des tapis roulants qui traitent une quinzaine de tonnes de textiles par jour, nous testons des trieuses individuelles qui améliorent l’ergonomie des postes de travail et permettent de suivre individuellement chaque salarié » indique Maximilien Derepas, directeur du Relais 75.

Un quart de sorties en emploi industriel

Les sept premiers salariés recrutés cette année en contrat d’insertion de quatre mois renouvelable dans la limite de deux ans (8 supplémentaires en 2018) font partie des publics prioritaires déjà ciblés pour la collecte et orientés par les communautés Emmaüs, les associations d’insertion, les centres d’hébergement et de réinsertion sociale, voire par Pôle emploi. « Ce qui nous intéresse, c’est la sortie du dispositif de personnes ainsi mises ou remises à niveau, en terme de savoir-être, de tenue d’objectifs, de pré-requis pour accéder directement à l’emploi industriel ou en passant par un sas de formation » souligne Maximilien Derepas. En apprentissage pour les plus jeunes, et dans des dispositifs comme la Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) pour les plus de 30 ans. L’objectif ambitieux du Relais est de parvenir à former (techniquement) sur les trois premières années une soixantaine de personnes sur les soixante-quinze qui passeront par le centre de tri et d’en intégrer 25 dans l’industrie sur la même période. L’aide du GIM va donc s’avérer indispensable pour sensibiliser les entreprises de Seine-Saint Denis, des plus grandes comme Bosch aux PMI du département. « Nous allons jouer la carte territoriale, assure Pascal de Romanovsky, directeur de la communication du GIM, et mobiliser notre appareil de formation, en particulier l’Aforp ».

Contact(s)

Maximilien DEREPAS, directeur du Relais 75
 01 41 71 04 39
mderepas@lerelais.org
Yves LAQUEILLE, directeur général du GIM
 01 41 92 35 00
yves.laqueille@gimrp.org