L’école de production Gorge de Loup met les bouchées doubles

Les Ateliers lyonnais de Gorge du Loup ont lancé un programme de développement sur trois ans pour augmenter leurs effectifs de 50%, améliorer le taux de poursuite d’études au delà du bac pro et intégrer les nouvelles techniques de fabrication additive.
 Financement : 300 000 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er septembre 2017 au 31 août 2020)
 Nombre de bénéficiaires : 20 jeunes supplémentaires sur 3 ans, de 14 à 19 ans sortis du système scolaire
 Action réalisée par : Les Ateliers d'apprentissage de Gorge de Loup
 Action portée par : Métallurgie rhodanienne
Les écoles de production sont une spécialité lyonnaise et celle du 9ème arrondissement, dans le quartier de Vaise, ne faillit pas à leur réputation. Créés en 1949 pour former des jeunes à l’usinage, les Ateliers d’apprentissage de Gorge de Loup, ont vu leurs effectifs passer, au cours des cinq dernières années, de 31 à 44 élèves. L’école doit régulièrement refuser des jeunes envoyés par les associations, les missions locales ou les collèges, faute de places et de machines en nombre suffisant. Alors que les métiers de la métallurgie ont du mal à attirer les candidats, les ateliers lyonnais font le plein et les entreprises de mécanique rhodaniennes applaudissent puisqu’elles y puisent une main d’œuvre qualifiée, formée, pour la plupart, sur quatre années, sanctionnées par un CAP puis un bac pro.

1,6 million d’investissement

Dans la productique, sur la seule année 2016, il a manqué près de 3000 personnes en Auvergne-Rhône-Alpes. « Et il manque des centaines de tourneurs-fraiseurs dans la région », confirme Daniel Chambodut, directeur des Ateliers de Gorge de Loup. Pour sortir de cette impasse, l’école de production a décidé de frapper un grand coup et monté un projet de développement sur trois ans, avec plusieurs objectifs : augmenter la capacité d’accueil qui passera, en trois ans, de 44 à 65 jeunes, s’ouvrir aux nouvelles technologies comme la fabrication additive et augmenter la part de jeunes qui poursuivent leur cursus , après le bac pro, vers des BTS en alternance (30% actuellement avec un taux de réussite de quasiment 100% aux examens). Pousser les bac pro vers le BTS Ce projet nécessite des investissements importants en matériels (machines outils, machines à commande numérique, tours, centres d’usinage, imprimantes 3D...), le recrutement de deux maîtres professionnels supplémentaires et l’agrandissement des locaux de l’école prévu pour la rentrée 2017. Un programme de plus de 1,6 million d’euros sur trois ans. Plusieurs partenaires apporteront les fonds nécessaires, la Métallurgie rhodanienne, via sa fondation A2I, la Région Auvergne Rhône-Alpes et le réseau Epra (écoles de production Rhône-Alpes). Un développement des Ateliers d’apprentissage de Gorge de Loup qui va de pair avec un maintien de la qualité de la formation dispensée : un taux de réussite de plus de 90% aux examens et un taux minimum de poursuite d’études qui passerait à 40, voire 50%. « Mais il y a une grosse marge, au niveau théorique, entre le bac pro et le BTS. C’est pourquoi nous proposons aux jeunes des CQP d’un an en alternance dans la métallurgie », indique Daniel Chambodut.

Contact(s)

Daniel CHAMBODUT, directeur des Ateliers d'apprentissage de Gorge de Loup
 04 78 83 72 85
 gorge.de.loup@wanadoo.fr
Thierry BARRANDON, directeur général de Métallurgie rhodanienne
 04 78 77 06 01