Les secondes pro décollent en Ile de France

L’Aforp prolonge, pour deux années supplémentaires, ses secondes professionnelles qui vont amener plus de 110 jeunes vers une première année de bac pro, en intégrant de nouvelles disciplines comme le théâtre et le grec ancien.
 Financement : 150 280 €
 Durée du soutien : 24 mois (1er septembre 2016 au 30 août 2018)
 Nombre de bénéficiaires : 112 jeunes en difficulté
 Action réalisée par : l'Aforp
 Action portée par : GIM
Des cours de théâtre et de grec ancien pour orienter de jeunes décrocheurs scolaires vers un bac professionnel ! C’est le pari osé que tente l’Aforp dans le cadre d’une seconde professionnelle industrielle joliment baptisée « Aurore » (contraction d’Autonomie Humanités Responsabilisation Orientation Réflexion Estime de soi). Depuis plus de deux ans, l’organisme de formation accueille dans trois de ses Cfai des jeunes sortis sans qualification du système scolaire au niveau de la troisième dans ses secondes professionnelles qui doivent les amener à intégrer ensuite une première année de bac pro. Dans cette deuxième phase du projet Aurore, l’Aforp va déployer sur l’ensemble de ses centres d’apprentissage ce dispositif très apprécié des entreprises qui hésitent à recruter des jeunes de 16 ans en contrat d’apprentissage pour trois ans. Faire prendre conscience de ses talents L’originalité du nouveau parcours est également d’intégrer des disciplines comme le théâtre ou le grec. « L’idée de cette expérience est d’apprendre aux jeunes, à se présenter, à présenter leur projet professionnel et à leur faire prendre conscience de leurs talents, à avoir confiance en eux », résume Henri de Navacelle, le directeur de l’Aforp. Mais le dispositif repose aussi sur un solide bagage de 880 heures de formation dispensées sur deux trimestres (de septembre à février) qui doivent permettre à chaque apprenti d’acquérir les savoirs être et les compétences requis dans les entreprises et les métiers industriels. Une initiation en atelier à la chaudronnerie, à l’usinage, à la maintenance et à l’électronique facilite le choix d’orientation à l’issue de cette première phase. 80% de contrat pro à la sortie La seconde phase consiste en 3 à 4 stages de deux semaines en entreprise de valider les compétences industrielles acquises, de familiariser les jeunes avec l’alternance et d’affiner leur projet professionnel. Sur les 112 jeunes qui seront accueillis dans les quatre centres de Drancy, Mantes, Issy les Moulineaux et Asnières sur les deux années scolaires 2016-2017 et 2017-2018, l’objectif de parvenir à un taux d’obtention de 80% du CLEA (le certificat reconnaissant un socle de connaissances et de compétences professionnelles) et à un taux de conversion de 80% en contrat d’apprentissage.

Contact(s)

Edith DENDELEUX, directrice développement à l'Aforp
 01 55 24 22 60
 e.dendeleux@aforp.fr
Pascal de Romanovsky, directeur de la communication du GIM
 01 41 92 37 45