L’industrie d’Ille et Vilaine s’ouvre aux jeunes des missions locales

Avec un taux de chômage – enviable – de moins de 6%, l’est de l’Ille et Vilaine se trouve quasiment en situation de plein emploi. L’industrie y est pour beaucoup puisque l’emploi industriel pèse pour près de la moitié de l’activité. Corollaire de cette bonne conjoncture économique, les entreprises connaissent des pénuries de main d’œuvre auxquelles le pays de Vitré a décidé de s’attaquer.
 Financement : 229 926 €
 Durée du soutien : 36 mois (du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018)
 Nombre de bénéficiaires : 65 jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés d'insertion
 Action réalisée par : les missions locales des pays de Vitré et Fougères
 Action portée par : UIMM Ille-et-Vilaine et Morbihan
« Une étude réalisée en 2013 a montré qu’un montant de commandes équivalent à 30 millions d’euros avaient été perdues faute de main d’œuvre. Et un taux de chômage trop bas peut, paradoxalement, dissuader des entreprises de s’implanter sur le bassin d’emploi en raison de cette pénurie de main d’œuvre », explique Mathieu Peraud, délégué général de l’UIMM Ille et Vilaine et Morbihan. C’est pourquoi la chambre territoriale de la métallurgie a décidé d’apporter son appui au projet « Réussir l’industrie » lancé par la mission locale du pays de Vitré. Celui-ci vise à faire découvrir l’industrie, ses métiers et ses emplois vacants (opérateurs en production, tourneurs-fraiseurs, monteurs, ajusteurs, soudeurs, chaudronniers ou agents de maintenance) aux jeunes en difficulté suivis par la mission locale. Le parcours commence par une phase de découverte de l’industrie qui s’achève par des visites d’entreprises et, pour les plus motivés, par des mini-stages de 5 à 10 jours. A l’issue de cette première étape, une douzaine de jeunes sur un groupe initial de 60 personnes, vont entrer dans une phase de formation de près de 400 heures en Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) théorique et pratique dans les locaux de Sulky Burel, une entreprise de Chateaubourg spécialisée dans la fabrication de matériel agricole. Cette POEC peut notamment déboucher sur un contrat d’alternance avec une entreprise industrielle et une spécialisation dans l’un des métiers de la métallurgie. « L’objectif de ce dispositif est d’insérer durablement dans l’industrie 115 jeunes dont 65 dans la métallurgie » précise Bruno Maisonneuve, directeur de la mission locale du pays de Vitré. Une insertion durable étant synonyme d’emploi de plus de 6 mois ou de contrat d’alternance. Le projet lancé début 2016 sur le pays de Vitré sera déployé début 2017 sur celui de Fougères.

Contact(s)

Bruno MAISONNEUVE, directeur de la mission locale du pays de Vitré
 02 99 75 18 07
 bruno.maisonneuve@missionlocale-paysdevitre.fr
Mathieu PERAUD, délégué général de l'UIMM Ille-et-Vilaine et Morbihan
 02 99 87 42 87