Un deuxième Geiq dédié à l’industrie en Champagne-Ardenne

Le groupement d'employeurs IDEES et l’UIMM Champagne-Ardenne se sont associés pour créer un Geiq industriel à Reims qui accueillera une quinzaine de salariés en alternance dès septembre 2017.
 Financement : 148 998 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er septembre 2017 au 31 août 2020)
 Nombre de bénéficiaires : 80 jeunes ou adultes
 Action réalisée par : Geiq industrie de la Champagne
 Action portée par : UIMM Champagne-Ardenne
Effective en septembre 2017, l’implantation d’un Geiq industriel dans la Marne comble un vide de près de vingt ans. Un premier groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification a, en effet, vu le jour en 1988 dans le département des Ardennes. Jusqu’à ce que deux acteurs, l’UIMM Champagne-Ardenne et le groupement d’employeurs rémois Idees, envisagent de créer une nouvelle structure dans la région. « Idees avait le projet d’ouvrir un Geiq dans la Marne, tandis que nous étions plutôt favorables à la création d’un Geiq régional » indique Jérôme Ferreira-Reis, délégué territorial de l’UIMM Champagne-Ardenne. Après une étude de faisabilité menée en 2016, les deux partenaires ont décidé de créer conjointement un groupement à Reims puis de l’étendre aux départements voisins de l’Aube et de la Haute-Marne. Quant à l’activité même du Geiq, elle sera dédiée à l’industrie plutôt que multisectorielle. Comme dans un grand nombre d’autres régions, de nombreux métiers en tension, la chaudronnerie, le soudage, l’usinage, la mécanique, la conduite d’équipements industriels, l’assemblage-montage mais également la logistique et les fonctions supports comme le technico-commercial connaissent des pénuries de main d’œuvre. « Nous sommes une grosse région industrielle dont la métallurgie représente la moitié des emplois. Et nous avons deux grands projets qui vont demander beaucoup de compétences, le « grand carénage » pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires et le site d’enfouissement de Bure », ajoute Jérôme Ferreira-Reis. Deux excellentes raisons pour diversifier les sources de recrutement  des entreprises locales et de contribuer à la montée en compétences des candidats à l’emploi.

80 personnes recrutées en 3 ans

Sur les trois années à venir, le Geiq devrait recruter en contrat de professionnalisation, pour une durée de 6 à 24 mois, environ 80 personnes éloignées de l’emploi (chômeurs faiblement qualifiés, jeunes de moins de 26 ans sans qualification, personnes en situation de handicap..) après validation de leur motivation et de leur capacité à entrer dans un cursus de formation au sein du Pôle de formation des industries technologiques de Champagne-Ardenne. « Nous tablons sur la signature de 15 contrats la première année, de 25 contrats la seconde, puis de 40 contrats pour la troisième d’existence du Geiq » souligne Aude Noizat, en charge du projet de Geiq. L’aide du réseau UIMM va être primordiale pour convaincre les entreprises industrielles locales d’adhérer au Geiq et d’accueillir ses salariés. Le groupement vise un total de 30 adhérents au terme de ses trois premières années d’existence et se fixe un objectif de 60% d’embauche à l’issue du parcours en Geiq à l’horizon de ces trois ans.

Contact(s)

Aude NOIZAT, responsable du Geiq industrie de la Champagne
 03 26 89 66 00
 aude.noizat@idees-reims.fr
Lionel VUIBERT, délégué général de l'UIMM Champagne-Ardenne
 03 26 89 66 00