Un Geiq qui démarre sous de bons auspices

Le nouveau Geiq aquitain dédié aux métiers de la métallurgie vise à atteindre 70 salariés d’ici à trois ans sur les métiers les plus en tension dans la branche.
 Financement : 177 360 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er janvier 2017 au 31 décembre 2019)
 Nombre de bénéficiaires : 148 demandeurs d’emplois jeunes et adultes
 Action réalisée par : Geiq des industries technologiques d'Aquitaine
 Action portée par : UIMM Gironde-Landes et UIMM Adour Atlantique
Cap sur la métallurgie ! Déjà forte de la présence de deux groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq) dédié, l’un au BTP, l’autre à l’interprofessionnel, l’Aquitaine s’enrichit d’un troisième groupement pour les métiers de la métallurgie. Une étude de faisabilité confiée au cabinet Asparagus et menée à partir de septembre 2016 a conclu à l’existence d’un marché potentiel et à une forte demande du tissu industriel local. Pour preuve, alors que le Geiq n’est opérationnel que depuis le début de l’année 2017, une bonne vingtaine de demandes ont déjà afflué auprès de la nouvelle structure, émanant d’une demi-douzaine de PME. « La demande de la branche a explosé », souligne Ghislaine Lesca, directrice générale du GEIQ. Les postes réclamés concernent aussi bien des emplois de tourneur, monteur, soudeur que d’électrotechnicien, de peintre et même d’acheteur. Filiale du groupe Bénéteau, Construction Navale bordeaux (CNB), spécialisé dans la fabrication de catamarans haut de gamme, a pris un groupe de 12 salariés, principalement sur des postes d’agents composites, dans le cadre d’un programme de recrutement d’une centaine de personnes en production.

Trois quarts de sorties positives en emploi

« Nous avons déjà recruté un premier salarié et d’ici deux mois, nous aurons embauché une quinzaine de personnes sur la base de leur projet professionnel » assure Ghislaine Lesca. Des salariés sourcés par Pôle emploi, les missions locales, les associations d’insertion ou encore Cap Emploi, embauchés par le Geiq des industries technologiques d’Aquitaine en contrat de professionnalisation et mis à la disposition des entreprises adhérentes. Objectif des UIMM Gironde-Landes et Adour Atlantiques : 23 adhésions durant la première année, une bonne trentaine en année 2 et une cinquantaine sur la troisième année du projet. Concernant les recrutements, les responsables du Geiq ont prévu 31 embauches en 2017, réparties entre le siège de Tarnos, dans les Landes, et l’antenne bordelais située à Bruges ; 47 en 2018 et 70 en 2019. Se calant sur les résultats obtenus par les autres Geiq, ils tablent sur un taux de sorties positives en emploi de l’ordre de 73% sur les trois années à venir, avec un taux d’obtention du CQP de la métallurgie de 80%.

Contact(s)

Ghislaine LESCA, directrice du Geiq des industries technologiques d'Aquitaine
 05 59 64 43 00
 geiq-btp.glesca@orange.fr
Alexandre LE CAMUS, secrétaire général de l'UIMM Gironde-Landes
 05 56 57 44 40