Un Jaguar pour faire décoller l’insertion à Mérignac

l’UIMM Gironde-Landes soutient un chantier d’insertion porté par l’Association sportive militaire de la base aérienne de Mérignac autour de la remise en peinture du mythique avion de chasse le Jaguar
 Financement : 39 300 €
 Durée du soutien : 9 mois (9 avril 2019 au 31 décembre 2018)
 Nombre de bénéficiaires : 12 personnes en difficultés di'nsertion
 Action réalisée par : Association sportive militaire de la base aérienne 106
 Action portée par : UIMM Gironde-Landes
L’impressionnante collection d’appareils de la base aérienne de Bordeaux-Mérignac va s’enrichir fin 2018 d’un nouveau fleuron : un chasseur Jaguar, récemment rapatrié sur la BA 106 - identique à celui avec lequel le pilote Michel Croci, qui a donné son nom à la base de Mérignac, s’est écrasé en 1984 -  dont la restauration va faire l’objet d’un chantier d’insertion. Après avoir soutenu des dispositifs identiques pour la rénovation d’un Mystère 20 en 2014, puis d’un Gruman Albatros en 2016, l’UIMM Gironde-Landes a décidé de s’associer à ce nouveau projet, porté par l’Association Sportive Militaire de la base aérienne 106 de Mérignac. « Nous soutenons ce projet pour plusieurs raisons, souligne Alexandre Le Camus, secrétaire général de l’UIMM Gironde-Landes. D’abord, nous voulons montrer qu’il est possible de faire de l’insertion dans l’industrie, même s’il s’agit de métiers qualifiés. Ensuite, la rénovation de cet avion est un chantier emblématique qui va nous permettre de communiquer autour de l’insertion et des métiers industriels. Enfin, nous avons été séduits par la dimension citoyenne du projet ».

Un chantier très attractif

L’Association sportive militaire de la BA 106 (ASM), fer de lance du projet, anime, en effet, la réserve citoyenne, un réseau de plus de 70 personnes, qui véhiculent des valeurs comme celle du goût du travail, de l’effort, du travail en équipe… Elle va détacher une douzaine de parrains auprès des 12 ou 13 stagiaires qui vont s’atteler à la remise en peinture du Jaguar en avril prochain. « Ce ne devrait pas être difficile de trouver des volontaires par l’intermédiaire des missions locales et de Pôle emploi car il y a un côté très attractif dans ce chantier » indique Francis Gauch, en charge du projet au sein de la section « Tradi 106 » de l’association. Encadrés par IFI peinture pour l’aspect technique et par l’INSUP pour les enseignements généraux, l’ASM va fournir la peinture (aux couleurs sable, brun et beige de la guerre du Golfe), la base aérienne va mettre à disposition un hangar et des salles de cours et Dassault Aviation va fournir les cabines de peintures nécessaires. Pour sa part, l’UIMM Gironde Landes va s’impliquer dans la mise en œuvre d’un CQPM peinture industrielle en spécialité aéronautique et mobiliser ses adhérents pour l’insertion dans l’emploi des stagiaires après leur formation. L’objectif affiché est de parvenir à un taux de réussite au CQPM de 75% et de réussir l’insertion professionnelle d’au moins 50% de ceux ayant achevé leur parcours. Étant donné les pénuries de main d’œuvre en peinture industrielle dans ce grand bassin d’emploi aéronautique, le défi n’est pas insurmontable, même s’il s’agit d’un public « fragile » comme le rappelle Francis Gauch.

Contact(s)

Francis GAUCH, association sportive militaire de la base aérienne 106
 06 21 21 04 96
francis.gauch@gmail.com
Alexandre LE CAMUS, secrétaire général de l'UIMM Gironde-Landes
 05 56 57 44 44
alecamus@uimm3340.com