Une aide au recrutement pour les PMI savoyardes

L’UIMM Savoie lance un service de recrutement mutualisé au profit des PME/PMI du département, ciblé sur des profils d’ouvriers qualifiés et de techniciens.
 Financement : 75 000 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er septembre 2017 au 31 août 2020)
 Nombre de bénéficiaires : 80 personnes recrutées sur 3 ans
 Action réalisée par : Adosis
 Action portée par : UIMM Savoie
C’est un service particulièrement utile que la chambre syndicale de la métallurgie savoyarde a imaginé pour les PME-PMI du département, avec l’aide de l’association Adosis. Partant du constat que les entreprises de Savoie ont des besoins de main d’œuvre et donc de recrutement, mais que les structures de moins de cinquante salariés ont rarement « le temps, les moyens et les compétences » pour embaucher, l’UIMM Savoie a décidé de leur venir en aide. « Une PME dépense beaucoup d’énergie pour effectuer un ou deux recrutements dans l’année, mais l’effort est moindre lorsque le recrutement est dupliqué », souligne Jean-Patrick Bailhache, secrétaire général de l’UIMM Savoie. Les employeurs vont pouvoir bénéficier d’une assistance au recrutement, opérationnelle à la rentrée 2017. « C’est un service de recrutement mutualisé proposé par la branche sur la Savoie quasiment facturé à prix coûtant ». Le service est payé par l’entreprise « au résultat », c'est-à-dire uniquement si le candidat a franchi avec succès le cap de la période d’essai. La ressource dédiée affectée par l’UIMM à ce nouveau service va procéder dans un premier temps à la collecte des offres d’emploi auprès des entreprises présentes dans le département pour appréhender le « marché caché », qui échappe souvent au radar de Pôle emploi, voire des cabinets de recrutement. Parallèlement, elle va constituer un vivier à partir des fichiers de Pôle emploi, du Département et des missions locales en ciblant les demandeurs d’emploi, les jeunes sortis tôt du système scolaire, les salariés en reconversion, les bénéficiaires du RSA, puis proposer des candidats aux  entreprises en quête de main d’œuvre sur des postes d’ouvriers qualifiés et de techniciens. L’UIMM compte également travailler avec les services de la défense, chargés du reclassement reclassement des chasseurs alpins de Chambéry.

50 recrutements par an à moyen terme

« Nous effectuerons du placement direct dans les entreprises, mais nous pourrons également orienter des candidats vers notre Geiq industrie pour un complément de formation » indique Jean-Patrick Bailhache. Voire alimenter l’appareil de formation de la branche en candidats pour les sections en apprentissage. L’UIMM Savoie n’exclut pas non plus, grâce à ce nouveau service, de recruter de nouveaux adhérents parmi les TPE/PME ! « Nous n’allons pas faire de concurrence déloyale au secteur du recrutement parce que nous ne ciblons pas les mêmes profils. Les cabinets de recrutement et les agences de travail temporaire et de placement visent plutôt le marché des cadres. Et nous nous fixons un objectif raisonnable de 35 recrutements en année 3, notre point mort se situant autour de cinquante recrutements annuels » ajoute Jean-Patrick Bailhache. L’UIMM Savoie vise prudemment 10 entreprises clientes la première année, puis 15 et 25 les deux années suivantes, sur une population de 400 entreprises (10 000 salariés), pour la plupart sous-traitants en mécanique générale.

Contact

Jean-Patrick BAILHACHE, secrétaire général de l'UIMM Savoie
 04 79 26 85 10