Une nouvelle école de production en Saône-et-Loire

EDF s’est associé à l’UIMM 71 pour créer une école de production à Chalon-sur-Saône, qui accueillera chaque année une dizaine de jeunes en première année de CAP pour les former aux métiers en tension chez les sous-traitants et entreprises du nucléaire.
 Financement : 315 000 €
 Durée du soutien : 36 mois (1er mai 2017 au 30 avril 2020)
 Nombre de bénéficiaires : Promotion de 8 à 10 jeunes par an pendant deux ans, soit 24 à 30 jeunes sur trois ans, de 16 à 18 ans sortis du système scolaire
 Action réalisée par : Ecole de production de Chalon sur Saône
 Action portée par : UIMM Saône et Loire
A la rentrée 2017-2018, la région Bourgogne-Franche-Comté devrait compter au moins une nouvelle école de production, à Chalon-sur-Saône – si ce n’est deux avec le projet en cours à Besançon - qui viendra s’ajouter à celle de Dôle, dans le Jura. L’école de Saône-et-Loire est le fruit d’un chantier engagé il y a plus de trois ans par EDF, qui a détaché un de ses cadres pour le piloter. Président de l’école de production, Marc Rey s’est inspiré de l’école lyonnaise de Gorge de Loup et s’est rapproché de l’UIMM 71. « Nous avons une forte proximité avec la métallurgie. Nous avons d’ailleurs reçu une douzaine de lettres de soutien de la part de grandes entreprises du secteur comme Areva mais également de PME », explique-t-il. « Nos entreprises connaissent très bien ce dispositif et se sont vite montrées intéressées, souligne Isabelle Laugerette, secrétaire générale de l’UIMM 71. C’est pour cette raison que nous avons poussé ce projet sur le bassin chalonnais », où beaucoup de sous-traitants du nucléaire recherchent des compétences en mécanique, en usinage et en robinetterie industrielle. L’école de production va renforcer l’action d’insertion que mène la métallurgie en Saône-et-Loire avec le Geiq industrie 71 et le dispositif Job évolution. « A l’école de production, ce sont des publics différents, encore plus éloignés de l’emploi » ajoute la secrétaire générale de l’UIMM Saône-et-Loire.

Objectif : 100% de sorties positives en emploi ou en poursuite de formation

En septembre 2017, l’école de production accueillera 10 jeunes, décrocheurs scolaires, des mineurs étrangers, issus notamment des « quartiers politique de la ville », fléchés par le service public de l’emploi et de l’orientation (Pôle emploi, missions locales, CIO...) puis sélectionnés par le dispositif Job évolution 71. Ils auront un statut scolaire pendant la préparation du CAP Conduite des installations de production et de la première année de bac pro de technicien d’usinage et effectueront ensuite la dernière année de bac pro sous statut d’apprenti en Unité de Formation en Apprentissage, dans le cadre d’une convention passée avec le CFAI 71. L’objectif des responsables de l’école de production est de limiter à 10% le taux d’abandon en cours de formation et d’obtenir un taux de réussite aux examens de l’ordre de 90%. Pour les jeunes qui décrocheront le bac pro, EDF et l’UIMM sont convaincus de placer la totalité en emploi (CDI ou CDD de plus de six mois) dans la métallurgie.

Contact(s)

Marc REY, président de l'école de production de Chalon sur Saône
 06 86 26 27 35
 marc.rey@edf.fr
Isabelle LAUGERETTE, secrétaire générale de l'UIMM Saône et Loire
 03 85 42 18 48